achillée-millefeuille-plante-naturelle

L’achillée millefeuille, une plante aux nombreux bienfaits

Qu’est-ce que l’achillée millefeuille ?

Arborant un beau capitule de jolies fleurs blanches au sommet d’une tige aux feuilles dentelées, l’achillée millefeuille est comme de nombreuses plantes médicinales, une plante que l’on retrouve sur le bord des chemins de campagne, dans des climats tempérés.  De nombreuses cultures locales l’utilisent pour ses nombreuses propriétés thérapeutiques. Il se pourrait que l’achillée millefeuille soit une des plantes médicinales les plus utilisées dans le monde.

achillée-millefeuille-sauvage-nature-paysage

La culture de l’achillée millefeuille

L’achillée pousse librement dans la nature et dans les jardins.  Cette plante est robuste. Elle germe facilement à partir de graines et, une fois établie, les semis spontanés sont assez courants. L’achillée s’épanouit dans la plupart des sols bien drainés avec un PH compris entre 4 et 7 et préfère le plein soleil, mais elle s’adapte volontiers à un grand nombre de situations : plein soleil ou mi- ombre, climat chaud ou froid, conditions sèches ou humides. Pour un usage médicinal, il faut rechercher de l’achillée millefeuille sauvage à fleurs blanches ou des variété roses. Les achillées hybrides colorées sont obtenues pour des raisons esthétiques et non pour leur propriété médicinale. Bien qu’elle puisse être cueillie pendant toute la saison de croissance, la concentration en huiles essentielles sera à son niveau le plus élevé lorsqu’elle est en fleur.

Les bienfaits de l’achillée millefeuille

L’achillée possède des propriétés anti-inflammatoires, et astringentes. Elle est utilisée souvent afin de soigner les plaies, les contusions et les foulures.  De même que la menthe poivrée, l’achillée est amphotérique, ce qui signifie qu’elle a la capacité de réagir de manière opposée selon le besoin.  Elle est stimulante et sédative à la fois. L’achillée est utilisée par exemple pour stimuler le cycle menstruel en retard ou absent, et elle aide à soulager et à détendre les tensions utérines et les crampes menstruelles. Elle est également très efficace pour réduire les saignements excessifs pendant les règles. En tant que relaxant utérin et styptique, c’est une aide utile pendant l’accouchement.

De nombreuses sages-femmes emportent aujourd’hui avec elles leur teinture d’achillée lorsqu’elles réalisent un accouchement. L’achillée est souvent mélangée à de la bourse à pasteur, un autre styptique puissant, comme remède de premier secours pour arrêter les hémorragies qu’elles soient dues à des coupures, à des plaies profondes ou un simple saignement du nez. L’achillée possède une teneur élevée en huiles volatiles, en particulier en chamazulène, camphre et linalol, qui stimulent la circulation sanguine à la surface de la peau et favorisent l’élimination par les pores. On comprend mieux l’excellente réputation de l’achillée comme diaphorétique – une plante qui favorise la sudation et peut ainsi aider à faire chuter la fièvre en faisant sortir la chaleur et en refroidissant naturellement le corps.

L’achillée est également utilisée pour ses propriétés antispasmodiques. En effet elle soulage les crampes menstruelles et d’estomac. On l’associe souvent au gingembre dans ce but, que ce soit en usage externe ou interne en cataplasme.

En tant que plante au gout amer l’achillée stimule les fonctions hépatiques et facilite la digestion en augmentant la sécrétion d’enzymes digestifs. C’est pour cette raison là que l’achillée est désignée comme panacée par de nombreux livres anciens. Il s’agit de l’une des plantes les plus polyvalentes et les plus thérapeutiques que l’on puisse cultiver dans nos jardins.

Les précautions d’usage

L’achillée est en général jugée sans danger et non toxique. Toutefois, compte tenu de son action stimulante sur les muscles utérins, elle est déconseillée pendant la grossesse, en particulier pendant les premiers mois, bien qu’elle soit utilisée au moment de l’accouchement pour faciliter le travail et stopper les hémorragies. L’achillée millefeuille peut aussi entrainer des réactions allergiques chez certaines personnes. Arrêter le traitement si vous ressentez des démangeaisons au niveau des yeux ou si vous développez des éruptions cutanées.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *